L’année dernière, je faisais du roller le vendredi soir à l’atelier roller de la SLEP.

L’entraîneur m’a fait essayer des rollers de vitesse pour voir si cela me plairait de faire de la course.

C’est un peu difficile au début car les rollers ne tiennent pas la cheville et serrent fort les pieds, mais on s’habitue.

Depuis la rentrée, je fais du roller de vitesse dans le club RC²A.

Nous apprenons à bien prendre les virages et les bonnes trajectoires, à rouler en peloton.

Nous faisons aussi des jeux d’adresse et des jeux comme l’épervier ou le hockey.

Il est important de prendre un bon départ pour être dans les premiers.

J’ai participé à plusieurs compétitions. C’était des dimanches et ça durait toute la journée.

Il y avait plusieurs courses de vitesse et aussi du keirin (il faut rester derrière le meneur pendant trois tours sans bouger de sa position ; après on peut changer de place dans le peloton pendant trois tours et les trois derniers tours le meneur s’écarte et c’est la course).

J’ai aussi fait des stages pendant les vacances, c’est chouette de voir les copains du club de roller pendant les vacances.

Toute la famille fait du roller, chacun à son niveau !

On fait des sorties, c’est super !

Depuis le confinement, cela me manque beaucoup de ne pas faire de roller.

Quand le confinement sera terminé, ma première envie de sortie est d’aller refaire du roller.

Axel

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *